Des cheveux ondulés, bouclés, frisés, sans fer brûlant ou permanente agressive ? Facile ! On fonce sur les produits magiques, on sèche sans contraintes et on oublie les fers à friser pour les tresses et chignons de notre enfance… boucles naturelles garanties, foi de Fourchette & Bikini ! 

 

Les bons produits pour boucler

Un mauvais shampoing, c’est l’intégralité de la chevelure qui souffre : alourdies et asséchées, les boucles peinent à se former. Le truc ? Choisir des produits conçus pour définir les boucles, et pas question de faire l’impasse sur la trilogie shampoing, après-shampoing et soin. Mieux, on préfère des shampoings sans sulfates, qui agressent et assèchent les cheveux : il suffit parfois de supprimer les sulfates pour voir ses cheveux friser naturellement ! 

Le bon entretien pour friser

Le pire ennemi des boucles ? La brosse ! Que les cheveux soient frisés au naturel ou le résultat d’un tressage acharné, on oublie le peigne et la brosse une fois les cheveux secs : l’un comme l’autre ne font que défaire les boucles. Entre deux lavages, on démêle aux doigts, mèche par mèche, et on redonne forme aux boucles en vaporisant de l’eau avant de masser, puis de fixer avec un nuage de laque. 

Le bon séchage pour onduler

Pour des cheveux frisés naturellement, place au séchage naturel ! À la sortie de la douche, on tamponne mèche par mèche avec une serviette éponge ou microfibre. On applique ensuite un gel ou une crème bouclante, en froissant les cheveux entre les mains plutôt qu’en les lissant. La suite ? On sèche à l’air libre ou au sèche-cheveux. Auquel cas, tête en bas, à l’air froid et avec un diffuseur dirigé vers le plafond. Quoiqu’il arrive, on touche ses cheveux aussi peu que possible et on laisse la nature faire son œuvre ! 

La bonne mise en forme pour des cheveux naturellement frisés

On aura beau soigner et sécher, des cheveux raides comme des baguettes ne se transformeront pas en boucles. La solution ? On triche, mais sans abîmer les cheveux à coups de fer à friser !

Des ondulations naturelles aux véritables cheveux frisés, les tresses savent tout faire. Plus elles sont épaisses et lâches, plus les boucles seront souples et larges ; plus elles sont nombreuses et serrées, plus les cheveux seront frisés et volumineux. Le plus simple ? On divise les cheveux encore humides en quatre ou huit mèches, en quadrillant le crâne à l’aide d’un peigne. On tresse chaque mèche bien serrée, et on laisse poser toute la nuit. Le lendemain, il suffit de dénouer délicatement et de séparer les boucles aux doigts, avant de fixer avec un nuage de laque. La technique est imparable, reste à la décliner !

Des ondulations de surfeuse ? Deux grosses tresses lâches ou une tresse épi y suffisent. On vaporise un spray d’eau salée avant de natter, le tour est joué… quant à une véritable chevelure crépue, on ose les rastas pour les vacances, et on admire le résultat.

Si la tresse ne vous tente pas, on vous rassure, le chignon est là. Et cette fois encore, tout est question de taille ! Pour des cheveux frisés, on sépare la chevelure humide en une dizaine de mèches, on les torsade jusqu’à les enrouler sur elles-mêmes et on fixe le tout avec une épingle à cheveux. On répète les mêmes gestes sur les autres mèches, et on laisse poser toute la nuit avant de dénouer. C’est fait ! Pour de simples ondulations, facile, on épaissit les mèches et on réduit le nombre de torsades… jusqu’au chignon unique sur le sommet du crâne !